Sam l’Africain rejette le Conseil National de Transition dirigé par Henri Konan Bédié

Faisant siens les échanges téléphoniques entre le Président Laurent Gbagbo et le Premier ministre, Hamed Bakayoko, Sam l’Africain, le très proche de l’ex-prisonnier de la Cpi, a saisi l’occasion pour faire une mise au point. Celui qui se dit fidèle parmi les fidèles de l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, se désolidarise de Bédié et son Conseil national de transition (Cnt). Ci-dessous la déclaration de son parti politique, la Nacip.

Selon un communiqué de Maître Habiba Touré, Avocat personnel du Président Laurent Gbagbo, publié le 04 novembre 2020, le Président Laurent Gbagbo, après 10 ans sans aucun contact avec le pouvoir en place, a appelé monsieur Hamed Bakayoko, en sa qualité de Premier ministre, Chef de gouvernement, ministre de la Défense, pour lui faire part de sa vive préoccupation de la situation socio-politiques, qui prévaut en ce moment et qui a pris un tournent décisif ces deux (2) derniers jours.

Laurent Gbagbo a invité le Premier ministre a apaisé la situation socio-politique, en favorisant le dialogue plutôt que la répression, pour une paix durable.

Il s’est ensuite réjoui de la très bonne disponibilité de son fils, le Premier ministre Hamed Bakayoko, qui a promis de poser des actes en faveur de la décrispation du climat politique.

Aussi, la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la patrie (Nacip), fidèle à la vision politique du Président Laurent Gbagbo, lui emboîte le pas et le félicite pour la hauteur d’esprit qui l’a guidé à appeler son fils, pour faire en sorte que les Ivoiriens puissent vivre ensemble.

La Nacip s’inscrit pleinement dans cette dynamique de paix et invite humblement, à son tour, le Premier ministre à toujours privilégier le dialogue, l’écoute, l’entente et la cohésion sociale. Car notre pays, la Côte d’ivoire, ne mérite pas le visage qu’elle présente ces jours-ci au monde entier.

La Nacip exhorte donc les leaders des partis politiques à œuvrer, eux aussi, dans le sens de la paix, en prenant en compte le contenu des échanges téléphoniques entre le Président Laurent Gbagbo et le Premier ministre Hamed Bakayoko.

La Nacip voudrait enfin, joindre sa voix à celle du Président Laurent Gbagbo, pour apporter sa compassion aux familles éplorées, s’incliner devant la mémoire des disparus et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

Par ailleurs, la Nacip voudrait saisir l’occasion pour déclarer à la face de l’opinion nationale et internationale, que ne faisant pas partie de la plateforme des partis de l’opposition ivoirienne qui a appelé à la désobéissance civile, elle ne saurait être membre du Conseil national de transition (Cnt), dirigé par le Président Henri Konan Bédié.

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !

Vive la Nacip !

Fait à Abidjan le 05 novembre 2020

Pour la Nacip

Dosso Moussa, Porte-parole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *