supposées menaces sur la Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara attend les djihadistes de pied ferme

Les spécialistes de la sécurité dans le Sahel l’ont bien dit. La Côte d’Ivoire est dans le viseur des groupes terroristes qui pullulent dans le sahel. Face à une telle menace, le chef de l’Etat Alassane Ouattara est droit dans ses bottes et semble imperturbable.

Le Monde a été témoin de ce que hier, tous les journaux ivoiriens ont titré l’information selon laquelle, de graves menaces pèsent sur le pays d’Alassane Ouattara.

Selon nos confrères qui ont relayés cette information à grand tirage, une forte artillerie militaro-humaine d’Al-qaida au Sahel, serait mobilisée dans l’ambition de frapper de plein fouet, la quiétude des ivoiriens qui se préparent à se rendre dans les urnes le 06 mars prochain.

En effet, et pour recadrer le contexte de cette information, tout est parti de l’agence France presse qui a relayé à la presse française, une rencontre publique que Bernard Emié, le patron du renseignement extérieur français ainsi que celui de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ont eu lundi 1er février 2021 avec Florence Parly, la ministre française des forces armées.

Selon ces deux spécialistes de sécurité français qui faisaient le point sur la sécurité dans le sahel à leur ministre de la défense, le volume d’insécurité ainsi que la dissémination du grand banditisme dans tout le sahel prennent des proportions de plus en plus inquiétantes au point qu’Al-Qaïda se voit aujourd’hui en train de développer un « projet d’expansion » vers le golfe de Guinée, en particulier la Côte d’Ivoire et le Bénin.

C’est dire que pour ces deux chefs de sécurité, il n’y a point de doute que dans les tous prochains jours, la Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara sera l’objet d’attaques par les djihadistes et les bandes armées venus de toute la bande sahélo-sahélienne.

Suite à cette information, une enquête que nous avons menée auprès des autorités en place, nous fait dire que le chef de l’Etat Alassane Ouattara prend très au sérieux une telle menace sur son pays, mais qu’il est décidé à le défendre par tous les moyens et à même de donner un revers à quiconque des assaillants oseraient s’attaquer à la quiétude de ses compatriotes qui s’apprêtent à se rendre aux urnes le 06 mars prochain.

Selon une source proche de la sécurité, le chef de l’Etat Alassane Ouattara n’a pas attendu l’annonce d’une telle menace djihadiste sur son pays pour donner de fermes instructions au chef d’Etat-major des Armées, Lassina Doumbia, à l’effet de lever encore plus haut le niveau de sécurité qui était jusqu’au là, en veille, afin de mener la garde de jour comme de nuit sur toute l’étendue du territoire national.

On se souvient que la toute dernière attaque djihadiste sur le territoire ivoirien a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 juin 2020 à Kafolo, un poste frontière de la Côte d’Ivoire avec le Burkina voisin. Cette nuit-là, l’armée avait perdu dans ses rangs, pas moins de de 14 éléments.

Un triste souvenir que le chef de l’Etat Alassane Ouattara ne veut plus qu’il se reproduise dans son pays, même si les djihadistes qui étaient auteurs de cette attaque avaient été arrêtés plusieurs jours plus tard et au Mali, territoire duquel ils étaient partis.

Dieunedort Essomé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *