Elections législatives dans le Loh-Djiboua : La jeunesse s’oppose aux discours tribalistes et opte pour le développement avec le ministre Amédé Kouakou

«  Quittez  dans les considérations ethniques pour choisir la voie de la vérité…. C’est le Président Alassane Ouattara qui apporte le développement. C’est lui qui donne les routes, les centres de santé, les écoles, l’électricité, les collèges de proximité. Alors, soyons intelligents. Donnons-lui des députés afin de mieux bénéficier de ses actions de développement. En rendant Alassane Ouattara fort, le Loh-Djiboua aura opté pour le développement », c’est la substance des propos tenus, par le ministre Amédé Kouakou, maire de la commune de Divo et ex-élève du collège d’enseignement général de Guitry. Cet homme qui connaît bien la région du Loh Djiboua et qui a rendu coquette la ville de Divo, la capitale de cette région, rassure ses parents que les élections législatives se dérouleront dans la paix et le calme. Depuis le début du mois, c’est ce message qu’il véhicule dans les villages et campements de la cité des panthères. Contrairement au langage de paix et de développement tenu par le candidat Rhdp, certains cadres de la région ont décidé de verser dans les poubelles et les dénigrements, le tout couronné par des propos xénophobes et tribaux. Ils préparent le désordre. Pour Sanogo Kacou Serges, poulain de Me Zéhouri Bertin, candidat aux élections législatives, le futur député doit absolument être Dida. C’est malheureusement, ces discours récurrents à coloration ethnique et tribale, qu’ils servent aux populations du Loh Djiboua, à moins d’un mois des législatives du 6 mars prochain. Très remontée par ses propos, la jeunesse régionale du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, avec à sa tête  Loboué Beugré, est montée au créneau, pour dénoncer ce comportement. Loboué Beugré, président régional de la jeunesse du Rhdp, toute modestie mise à part,  indique que le Loh Djiboua n’a pas besoin de discours tribalistes pour parfaire le développement amorcé sous Alassane Ouattara. Pour le président de la jeunesse du Rhdp du Loh Djiboua, les populations opteront pour ceux qui vont valablement défendre leurs intérêts à l’hémicycle. C’est donc absurde que  Sanogo Kacou Serges et Maître Zéhouri Bertin tribalisent les débats électoraux. «  Ces deux hommes font courir des informations selon lesquelles, le ministre prépare la fraude à Divo sous-préfecture. Ce langage n’est pas fait pour garantir la paix dans la région », fera remarquer le premier responsable de la jeunesse régionale du Rhdp du Loh Djiboua.

Amedé Kouakou : Le bâtisseur de Divo, gagnera les législatives

C’est le travail abattu à Divo, depuis l’accession du président, Alassane au pouvoir, qui fera gagner le ministre Amédé Kouakou, à en croire le président Loboué. Depuis qu’il est maire de Divo, Amédé Kouakou est en étroite et saine collaboration avec plusieurs cadres du département de Divo. Dago Basile, originaire de Gnama-Diès, est le premier adjoint au maire. Le 5ème adjoint au maire se nomme Amia Rosalie. Elle est originaire de Divo et responsable du domaine et des finances. Awassa Alexandre, est le 6ème adjoint au maire. Le colonel Kotchi, originaire de Divo, chargé des accords de Prétoria sous Laurent Gbagbo, est très proche du ministre Amédé Kouahou. Il faut donc extraire de ces élections législatives, les discours haineux et de division. En réalité, comme le camp du candidat Zéhouri Bertin, est convaincu que les actes posés par le Rhdp dans le département de Divo, sont inattaquables, il a opté pour le langage discourtois. On le sait, le ministre Amédé Kouakou, grâce au soutien sans faille du Président Alassane Ouattara, a transformé le visage de la ville de Divo. Coquette et pimpante, la capitale du Loh Djiboua n’a rien à envier aux autres chefs lieux de département. La ville de Divo est parmi les grandes villes du pays ayant bénéficié d’un bitume conséquent. L’axe Divo-Guitry-Yocoboué  a été bitumé grâce au ministre Amédé Kouakou. Ce sont plusieurs villages et campements qui ont été désenclavés grâce au bâton magique du ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier. Alors que sous Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, on passait plus de quatre heures à parcourir l’axe Divo-Guitry-Yocoboué, sous Ouattara, 40 minutes suffisent pour le voyage. Le rêve des populations s’est réalisé grâce au ministre Kouakou Amédé, candidat aux législatives à Divo sous-préfecture.  La politique qui est faite sous le Président Alassane Ouattara, consiste à aider les populations et les faire sortir de la paupérisation. Les faits sont là, grâce à Amédé Kouakou. Les dénigrements et intoxications des adversaires du Rhdp ne passeront pas, car ce développement dont a bénéficié le département de Divo, est à mettre à l’actif du ministre Amédé Kouakou, maire de la Commune de Divo. Les populations voteront les députés qui iront facilement voir le président de la République pour le bitumage de l’axe Divo-Fresco sur lequel sont situés les villages comme Gnama Diès, Ziki Diès et les villages satellites que sont Léhiri Kpada, Labodoukou, Gniguédoukou et Doumbaro. Le candidat aux législatives du 6 mars prochain, capable de rencontrer facilement, le président Alassane Ouattara pour le bitumage de cet axe, est à n’en point douter, le candidat du Rhdp, le ministre Amédé Kouakou, le maire qui a révolutionné la ville de Divo. Si Amédé Kouakou a décidé d’être député de Divo sous-préfecture, c’est parce qu’il nourrit, la forte ambition d’apporter le développement aux populations. C’est pourquoi, le président régional de la jeunesse Rhdp du Loh Djiboua indique que, l’époque où certains cadres comptaient sur le langage tribaliste pour convaincre les populations est surannée. « Le candidat idéal pour les populations de Divo sous-préfecture, est le ministre Amedé Kouakou », a conclu, le président régional de la jeunesse Rhdp du Loh-Djiboua. Nous y reviendrons.

Romaric Sako

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *