Investiture des candidats aux législatives / Ouattara : « Je demande aux indépendants de se retirer pour l’intérêt du parti »

Les candidats Rhdp aux élections législatives du 6 mars prochain, ont été investis hier, en présence du président de la République, président du parti.

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp), parti mieux structuré et organisé sur l’échiquier politique ivoirien, a toujours une avance sur ses adversaires politiques. A quelques semaines des élections législatives qui se tiendront dans le pays, le parti du Président Alassane Ouattara reste la première formation politique à avoir procédé à l’investiture de ses candidats. Hier, ce sont 254 candidats qui ont bénéficié de la bénédiction du président de la République. Alassane Ouattara est confiant. « Je suis sûr que nous allons gagner ces élections à la majorité », a indiqué le président de la République, président du parti Houphouëtiste. Ce résultat dépendra de l’organisation et du respect des règles au sein du parti. C’est pourquoi, le président du Rhdp a demandé aux candidats indépendants de son parti de retirer leur candidature. Avant de témoigner toute sa reconnaissance aux indépendants qui ont déjà retiré leur candidature. « Je demande à ceux qui n’ont pas encore retiré leur candidature de le faire pour l’intérêt du parti et pour leurs propres intérêts », a-t-il souhaité.  Le Rhdp doit relever le défi et donner la majorité au parti afin de permettre au président de bien exécuter son programme de société. En réalité, cette élection, a pour objectif de renforcer la paix et la cohésion sociale dans le pays pour continuer le développement du pays et l’amélioration des conditions de vie des populations. Le président de la République a rappelé que tous ceux qui veulent être candidats, ont déjà dirigé ce pays. Malheureusement, ils n’ont jamais réalisé la moitié du bilan du président de la République.

Consignes fermes de Ouattara aux candidats et militants

Le Rhdp, selon le Chef de l’Etat, est le seul parti politique qui a suffisamment donné de l’électricité, de l’eau potable, des écoles, des collèges, des lycées, des centres de santé aux populations ivoiriennes. D’ici 2025, toutes les localités du pays seront électrifiées à 100%, a assuré le patron du Rhdp. A cet effet, il a donné des consignes fermes aux militants et candidats. Le président Ouattara a exigé que les candidats expliquent aux populations que seul le Rhdp a fait des grandes réalisations dans le pays. Ils devront également expliquer les ambitions du parti aux populations.  « Dites aux populations que nous allons continuer ce que nous avons fait et ce que nous ferons dans les toutes prochaines années », a insisté le président de la cérémonie d’investiture des candidats Houphouëtistes. Le président de la République, pour montrer que la haine n’a pas de place dans son cœur, a encore donné une leçon d’amour et de fraternité aux candidats. En effet, Alassane Ouattara a demandé aux candidats, d’éviter de tenir des discours discourtois pendant la campagne des élections législatives du 6 mars prochain. « Il faut éviter les paroles de haine et de division. Il faut être positif. Nous devons être positifs », a indiqué le Président Alassane Ouattara. Car, c’est à ce prix que les militants du Rhdp montreront aux autres qu’ils sont les vrais Houphouëtistes. Il a demandé aux militants d’être solidaires et de se mobiliser autour des candidats pour remporter ces élections législatives. Il a également encouragé les candidats sur lesquels le choix du parti a été porté. Ce choix, a-t-il expliqué, n’a subi aucune manipulation. Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix reste jusqu’à preuve du contraire le parti, le mieux implanté sur l’ensemble du territoire. Cela se justifie par le nombre de candidats aux futures élections législatives. Sur 255 sièges, le Rhdp a présenté 254 candidats. Sur 205 circonscriptions électorales, le parti est bien présent dans 204. 39 femmes sont candidates. Le président de la République a témoigné toute sa reconnaissance aux militants qui sont massivement sortis pour réclamer sa candidature à la dernière présidentielle. Cela est salutaire, car le Rhdp ne doit plus laisser la Côte d’Ivoire entre les mains des manipulateurs. C’est pourquoi, il a demandé aux militants et candidats de se mettre en ordre de bataille pour remporter majoritairement ces élections afin que l’Assemblée nationale soit aux couleurs du Rhdp pour la paix dans ce pays. La reprise du dialogue politique, selon le président de la République, a eu des retombées positives sur la scène politique ivoirienne. Car ce dialogue, a-t-il expliqué, a permis la participation de l’opposition à ces élections en mettant fin au boycott auquel ils sont abonnés. Il a cependant rappelé que le président du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’guessan et le Secrétaire exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, Maurice Kacou Guikahué sont en liberté conditionnelle.  Les enquêtes sur les crimes commis lors de l’élection présidentielle du 31 octobre dernier se poursuivent afin de situer les responsabilités. Cela pourra contribuer à renforcer la démocratie en Côte d’Ivoire. « La réconciliation ne doit pas se faire sans la justice », a précisé le président de la République SEM Alassane Ouattara. 

Romaric Sako

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *