Bénin: l’opposante Reckya Madougou passe sa 2è nuit à la Brigade économique et financière

Après la perquisition de sa résidence au soir de ce jeudi 4 mars 2021, l’opposante béninoise et candidate recalée” du parti Les Démocrates à la présidentielle de 2021 a été ramenée à la Brigade économique et financière où elle a passé sa deuxième nuit.

Arrêtée ce mercredi, alors qu’elle quittait un meeting conjointement animé avec le professeur Joël Aïvo, et auditionnée à laCour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) dans la matinée de ce jeudi, l’ex-ministre de la justice sous le régime Boni Yayi sera à nouveau devant le procureur de la CRIET.

En attendant donc sa nouvelle comparution à la Criet ce vendredi 5 mars 2021, Reckya Madoudou a passé sa deuxième nuit à la Brigade économique et financière (BEF) où elle séjourne depuis le mercredi soir à la suite de son arrestation.

Accusée de tentative de perturbation du scrutin présidentiel

Lors d’un point de presse animé par le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Mario Mètonou, Reckya Madougou est accusée d’avoir initié un plan de déstabilisation du processus électoral en cours, en vue du scrutin présidentiel du 11 avril 2021.

Pour l’heure, les avocats de dame Reckya Madougou ne se sont pas encore exprimés sur la situation de leur cliente.

Avant son arrestation, deux de ses proches, notamment Dramane Tidjani, Coordonnateur adjoint de la 8e circonscription électorale du parti “Les Démocrates”, et son cousin, Mamandou Tidjani, ont été placés sous mandat de dépôt pour les mêmes chefs d’accusation.

Plusieurs autres membres du parti “Les Démocrates” ont été également écoutés par la Criet dans cette même affaire.

Beninwebtv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *