Sortie de Marcel Amon-Tanoh de la Côte d’Ivoire: Toute la vérité qu’il faut savoir sur le Ministre

Sortie de Marcel Amon-Tanoh de la Côte d’Ivoire: Toute la vérité qu’il faut savoir sur le Ministre
316 Vues

Le week-end dernier, sur les réseaux sociaux, est annoncée la fuite du Ministre des Affaires Etrangères, Marcel Amon Tanoh de la Côte d’Ivoire. Les mêmes informateurs virtuels indiquent que le ministre Tanoh, l’irréductible du président Alassane Ouattara serait en froid avec la haute direction du RHDP parce que le ministre aurait signalé son intension de présenter sa candidature aux élections présidentielles de 2020. Les pro-Gbagbo l’annoncent d’abord en exil au Ghana et ensuite aux Etats-Unis  d’où il reviendrait avec sa candidature. Joint au téléphone, hier, un très proche collaborateur du Ministre Amon-Tanoh a fait la lumière sur l’absence du ministre. Selon notre interlocuteur, l’information selon laquelle le ministre serait en fuite relève de la mauvaise foi de certaines personnes qui veulent voir le RHDP voler en éclat. Car le ministre assure notre interlocuteur, est en odeur de sainteté avec le président de la république, le vice-président, le premier ministre et l’ensemble des membres du gouvernement ivoirien.’’C’est du mensonge qui est servi sur la toile’’, fait remarquer notre interlocuteur. Avant de donner la vraie version du voyage du ministre des affaires étrangères. A l’en croire, le ministre est en mission à l’extérieur de la Côte d’Ivoire. Hier, lundi 24 février, il a pris par à l’ouverture de la 43ème session du Conseil des Droits de l’Homme à Genève en suisse. C’est toute une délégation conduite par SEM Marcel Amon-Tanoh, Ministre des Affaires Etrangères qui prend part à cette session qui a pour objectif de promouvoir la candidature de la Côte d’Ivoire auprès des Etats membres. Pour l’obtention d’un siège au Conseil des Droits de l’Homme pour la période 2021-2023. C’est bien le ministre Amon-Tanoh qui a été choisi par le président de la république et le premier ministre pour défendre la Côte d’Ivoire en Genève. ‘’ Il n’a donc pas fui le pays comme certaines allégations veulent le faire croire’’, signale ce très proche collaborateur du Ministre des Affaires Etrangères. Le RHDP se porte donc très bien et c’est d’un commun accord que le choix d’un candidat pour octobre 2020 se fera. Au nombre de 47, les membres  du Conseil des Droits de l’Homme sont élus pour un mandat de trois ans.  Il faut noter que le Conseil est composé de 47 États Membres élus directement au scrutin secret, à la majorité des membres de l’Assemblée générale des Nations Unies. L’Assemblée générale tient compte de la contribution des États candidats à la promotion et à la protection des droits de l’homme, ainsi que des  engagements qu’ils ont pris volontairement à cet égard. Sa composition respecte le principe d’une répartition géographique équitable, les sièges étant répartis comme suit: Les États africains ont 13 sièges, les États d’Asie-Pacifique ont 13 sièges, les États d’Amérique latine et des Caraïbes ont 8 sièges, les États d’Europe occidentale et autres bénéficient de 7 sièges et enfin les États d’Europe de l’Est se taillent 6 sièges. Élus pour un mandat de trois ans, les membres du Conseil ne sont pas immédiatement rééligibles après deux mandats consécutifs.
Jeanne Auréole

L K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *