Situation sociopolitique, viol de l’artiste camerounaise, terrorisme…/KKB dit tout

Situation sociopolitique, viol de l’artiste camerounaise, terrorisme…/KKB dit tout
307 Vues

Opposé hier au Président Alassane Ouattara, Kouadio Konan Bertin(KKB), actuel ministre de la réconciliation et de la cohésion sociale  a aujourd’hui une autre image  du chef de l’État ivoirien. Pour lui, si tous  les Présidents africains étaient épris de paix comme Alassane Ouattara, il n’aurait pas de terrorisme en Afrique. Sur le plateau de la RTI 1 le  mardi 28 septembre 2021, au cours de l’émission « RTI 1 reçoit », l’ancien président des jeunes du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a encensé l le président du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix(RHDP) qu’il qualifie d’homme épris de paix  qui veut véritablement une union totale des Ivoiriens et la cohésion sociale dans son pays. Occasion également pour lui, de préciser que  si tous les autres chefs d’État africains étaient aussi, épris de paix pour leurs pays, il n’aurait pas de terrorisme en Afrique. «  Si tout le monde était apaisé comme le Président Alassane Ouattara, il n’y aurait pas de terrorisme en Afrique », a déclaré Kouadio Konan Bertin. « Au vu  des preuves que j’ai, le Président Alassane Ouattara veut vraiment la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire. Raison pour laquelle, je m’implique davantage dans le processus du retour au pays des fils et filles de la Côte d’Ivoire pour une véritable union des Ivoiriens », a-t-il dit. Avant de se prononcer sur le supposé viol de l’artiste camerounaise.

« Je ne me reproche rien », dixit KKB

Accusé par la camerounaise Sophie Dencia de l’avoir violé, le ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin (KKB) a expliqué sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) le mardi 28 septembre 2021 qu’il n’a rien à se reprocher. La chanteuse camerounaise Sophie Dencia a accusé le ministre de la Réconciliation nationale Kouadio Konan Bertin (KKB) de l’avoir violée. Cette affaire a fait le tour des réseaux sociaux suscitant de nombreux commentaires. Interrogé sur la question,  à l’émission ‘’RTI1 Reçoit’’, il  a exprimé son innocence. Il a promis que les jours à venir ses avocats donneront plus de détails sur cette affaire.  « Merci de me donner l’occasion d’évoquer cette question parce que par respect pour les Ivoiriens on ne peut pas venir à la télévision nationale là où ils payent leur redevance, nous séparer et faire comme si cette affaire n’a pas existé. C’est pourquoi je dis pour respect pour les Ivoiriens je vous remercie de m’en parler et de me donner l’occasion d’en dire un mot. Je vais rassurer les Ivoiriens pour leur dire que je n’ai rien à me reprocher sauf que c’est un dossier pénal qui est aujourd’hui entre les mains de la justice. Et il appartient à mes avocats de l’évoquer les prochains jours. Ils vont donner quelques éléments qui vont les rassurer davantage », a répondu l’ancien président des jeunes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). En clair, le ministre de la Réconciliation nationale compte donc passer à l’offensive.

Eugène Kanga B

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *