Rififi au COCAN/La cinglante réponse d’Amichia à Danho

Rififi au COCAN/La cinglante réponse d’Amichia à Danho
165 Vues

Le ministre sommé d’annuler sa décision de nomination

Rebondissement dans l’affaire du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) 2023. Le Ministre de la Promotion des Sports et du développement de l’Économie Sportive, Danho Paulin Claude, a procédé à la nomination de nouveaux membres du COCAN contraire au Décret No 2018-554 du 07 juin 2018 portant création du COCAN.  Comme il fallait s’y attendre, le président du COCAN, Albert Amichia François, a adressé un courrier  hier mardi 12 octobre 2021 au Ministre des Sports. Selon le document dont copie sous-dessous, le Maire de la Commune de Treichville marque son étonnement, à en croire ce qui y est énoncé, les nominations auxquelles il est procédé seraient intervenues sur proposition du « président du COCAN (…)« Un tel énoncé ne laisse pas de surprendre et procède d’une grave inexactitude que, d’emblée, il m’importe en ma qualité de président du COCAN, de relever et de rectifier. Contrairement à ce que l’arrêté laisse entendre, je n’ai jamais fait une quelconque proposition en vue de la nomination des membres du COCAN. Faut-il vous rappeler, que seulement deux jours après la passation de charges à la tête du COCAN 2023, intervenue le 21 juin, vous m’avez, par lettre du 23 juin 2021 demandé de vous faire des propositions en vue de la nomination des membres dudit comité », révèle Amichia dans son document et de poursuivre. « Le 24 juin 2021, répondant à cette démarche, je vous avais fait observer, par écrit, que je venais à peine de prendre fonction et je vous suggérais par la même occasion de me laisser le temps de m’imprégner de l’état des lieux à même de me de me permettre d’avoir le recul nécessaire pour vous adresser mes propositions en toute connaissance de cause. Par la suite, vous m’avez à nouveau, adressé une autre lettre le 29 septembre 2021, de me proposer une liste arrêtée par vos soins des personnes à nommer. Une telle démarche me paraissait pour le moins curieuse, puisqu’elle, consistait pour vous à me proposer des personnes que je devais à mon tour vous proposer que selon les termes précis de l’article 4 du décret du 07 juin 2018 l’initiative de la proposition revient au président du COCAN », rappelle-t-il dans son courrier. Pour Amichia, au regard de ce qui précède, laisser entendre que les nominations opérées par l’arrêté No 68 du 30 septembre 2021 serait intervenues « sur proposition du président du COCAN », est absolument « contraire à la réalité ».Le Président du COCAN se dit être moins disposé à entériner une telle situation car, de fait, elle aboutirait à consacrer une « violation » du décret No 2018-554 du 7 juin 2018 portant organisation et fonctionnement du COCAN modifié par le décret 2021-45 du 28 janvier 2021. « Sous le bénéfice de ces observations, l’exigence du respect de légalité des actes administratifs me conduit à vous prier de bien vouloir reconsidérer l’arrêté No 068/ MPSDES/ CAB du 30 septembre 2021 », a conclu Albert Amichia François.

Bloffouê Bâ

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *