Action gouvernementale/ Patrick Achi décline les cinq axes prioritaires du gouvernement d’ici 2030

Action gouvernementale/ Patrick Achi  décline les cinq axes prioritaires du gouvernement d’ici 2030
81 Vues

-L’accélération des grands chantiers annoncée 

227 jours à la tête du gouvernement, le Premier ministre Patrick Achi était, hier face à la presse pour  présenter les grands axes de l’action gouvernementale.  

Le chef du gouvernement a évoqué, hier à l’auditorium de la Primature à Abidjan-Plateau, lors de sa première grande orale avec les médias, l’accélération des chantiers d’infrastructures stratégiques pour la croissance de la Côte d’Ivoire. Il s’agit de l’extension de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny, l’extension et l’achèvement des terminaux à conteneurs et industriels du port de San Pedro, le suivi des infrastructures de la Can 2023 et la poursuite de la réalisation du Métro d’Abidjan.Le Premier ministre Patrick Achi a dévoilé les grandes perspectives de l’action gouvernementale portées par cinq principaux piliers. Le chef du gouvernement  a souligné que le gouvernement va amplifier les chantiers de transformation de l’économie ivoirienne avec le lancement du programme des « champions nationaux », « clé pour renforcer le secteur industriel et accroître sa compétitivité ». « Nous prendrons également une start-up Act pour favoriser l’éclosion d’acteurs numériques majeurs en Côte d’Ivoire », a dit Patrick Achi. Le Chef du gouvernement a également informé de la mise en œuvre d’un Programme social du gouvernement 2 (Psgouv2), dès janvier 2022, qui permettra de lutter contre la fragilité dans les zones Nord frontalières, renforcer l’éducation et la formation, améliorer les conditions de vie des populations en milieu rural, faciliter l’insertion professionnelle des jeunes et favoriser la couverture sociale des populations précaires. Il a assuré que le gouvernement continuera de mener des réformes structurelles dont la finalité est de moderniser la Côte d’Ivoire. Il a indiqué poursuivre l’action de redressement moral mené par le président de la République Alassane Ouattara. Concernant le volet de la cohésion nationale, le Chef du gouvernement a annoncé la reprise du dialogue politique avec l’opposition dès décembre 2021. En vue d’accélérer le développement du secteur privé, le Premier ministre a révélé la fin de la réforme fiscale pour le premier semestre 2022. Face aux nombreuses craintes relatives à l’acquisition de logements sociaux, le Chef du gouvernement a affirmé que tous les requérants qui remplissent les conditions bénéficieront des logements sociaux.


Des axes structurants en chantier pour fluidifier la circulation à Abidjan

Le Premier ministre Patrick Achi, a indiqué que des axes structurants sont en chantier pour changer fondamentalement la circulation à Abidjan. « La ville d’Abidjan étant en chantier, il se trouve qu’on assiste à un surcroit d’embouteillages ici et là. C’est vrai, mais c’est pour un temps qui est passager. C’est comme dans toutes les villes qui sont en chantier qui se développent rapidement. Restons concentrés sur la perspective de la fin de ces travaux », a déclaré le Chef du gouvernement. Patrick Achi a souligné que le gouvernement accélère les projets d’infrastructures routières dans le district d’Abidjan – tels que le 4ème Pont Yopougon-Plateau, le 5ème pont Plateau-Cocody, l’aménagement de l’autoroute périphérique, le dédoublement des autoroutes des sorties Est et Ouest et à l’intérieur du pays, avec les travaux de la Côtière et le prolongement de l’autoroute du Nord de Yamoussoukro à Bouaké. S’agissant du 4ème Pont Yopougon-Plateau, d’une longueur de 7,2 km, qui relie les communes de Yopougon, d’Attécoubé, d’Adjamé et du Plateau, le Premier Ministre a dit qu’il va améliorer la fluidité du trafic et donner une alternative aux usagers de l’autoroute. Le 5e pont Plateau-Cocody, a expliqué Patrick Achi, va faciliter le trajet entre les communes de Cocody, Plateau et Adjamé. « Aujourd’hui, si vous venez du Plateau, vous êtes obligés d’aller à l’Indénié pour pouvoir accéder à Cocody ou à Adjamé. Demain, tous ceux qui viendront du Plateau qui voudront aller à Cocody n’auront plus besoin de faire ce tour, parce qu’à partir de la cathédrale Saint Paul, le pont va les conduire directement à Cocody-Saint Jean », a-t-il révélé. L’autoroute de contournement de la ville d’Abidjan vise également à améliorer la fluidité urbaine à Abidjan et alentours, a poursuivi le Chef du gouvernement. « Si vous venez de l’Est, de l’Ouest ou du Centre du pays, vous n’aurez plus besoin de rentrer dans Abidjan. Si vous venez par exemple d’Adzopé pour Cocody, vous n’aurez plus besoin de rentrer dans Abidjan pour arriver à Cocody », a-t-il fait savoir.

Transformation structurelle de l’économie

 
Selon le Premier ministre, si l’on veut réussir la transformation structurelle de l’économie, il faut faire du secteur privé une priorité nationale en créant plus  de richesses pour le pays et plus d’emplois pour les Ivoiriens. Cette transformation est en marche et d’abord dans l’un des secteurs clés de la Côte d’Ivoire, qui est l’agriculture. A l’en croire, 16 filières prioritaires sont analysées, avec les acteurs, pour  identifier le potentiel de chacune, améliorer leur productivité,
leur industrialisation et leur intégration dans les chaines de  valeurs mondiales, pour in fine augmenter les revenus des
producteurs et les emplois pour les Ivoiriens.
Le gouvernement prévoit selon lui d’accélérer la transformation des richesses agricoles, notamment l’anacarde où le taux de transformation  approche en 2021 les 15% de la production nationale, le cacao  où nous venons d’inaugurer l’extension d’une usine de broyage à Yopougon, qui sera la plus grande unité de transformation de
fèves de cacao au monde, avec une capacité de 170 000 tonnes,  ou le coton avec la relance de l’industrie textile à Korhogo,
Bouaké, Dimbokro et Agboville. « Parce que nous voulons atteindre d’ici 2025 l’autosuffisance  alimentaire en poisson, sera lancé dès ce mois de novembre, le  programme stratégique pour la transformation de  l’aquaculture, alors que notre pays importe pour 325 milliards
de FCfa de produits halieutiques chaque année », a-t-il souhaité. Cela permettra d’obtenir des poissons à prix plus bas sur les marchés, produits  en Côte d’Ivoire par des emplois ivoiriens. Patrick Achi a par ailleurs annoncé pour bientôt le lancement d’un
programme d’accompagnement et de financement des  entrepreneurs, des Tpe et des Pme, structuré autour d’un  « Guichet Unique » pour offrir un point d’entrée central à tout  créateur d’entreprise, en coordonnant un continuum de  services et de financement de l’activité. Aussi a-t-il indiqué que les axes de réformes complémentaires à réaliser pour
accélérer le développement des entreprises, sont en cours  d’examen avec le secteur privé. Il a également  fait savoir que le gouvernement s’est  engagé, d’ici au 1er semestre 2022, à réduire les délais de
paiement aux entreprises, améliorer la sécurité juridique et  judiciaire, amplifier la lutte contre la corruption et contre la
fraude, renforcer enfin la compétitivité de notre système fiscal.  Enfin, concernant les industries de la culture et de
l’audiovisuel, il a révélé que le gouvernement a finalisé la mise en place de l’ensemble du dispositif juridique et institutionnel, qui  permettra d’accélérer leur développement.


D’importants projets déjà réalisés


Au titre du progrès social et du développement du capital  humain, 3ème pilier, d’importants projets sont déjà  réalisés et les efforts seront poursuivis au niveau des  infrastructures et services sociaux de base.  Ainsi, dans le domaine de la santé, la célérité et l’efficacité de la réaction collective a permis de maîtriser l’évolution de  la Covid-19. Malgré les fortes contraintes sur l’offre mondiale  de vaccins, la Côte d’Ivoire a  commandé plus de 12 millions de doses
et 6 millions sont déjà reçues, dont 3,5 millions de doses déjà  administrées, avec un rythme moyen d’injection de 40.000
doses journalières actuellement. Cette évolution favorable a  valu au pays les félicitations de l’OMS. Dans le secteur de l’éducation, l’ambition du gouvernement  est de consolider les  acquis majeurs et de rendre le système plus performant. Le gouvernement a mis en œuvre la suppression des  « cotisations Coges » voulue par le président de la République, et qui vise à soutenir la politique de la gratuité de l’école. Il a également adopté plusieurs réformes pour ancrer la
maîtrise des savoirs fondamentaux avec la systématisation de la dictée, la différenciation des coefficients au collège ou
l’évaluation, l’accréditation et le classement des établissements  privés. Un renforcement de la carte scolaire est en cours avec la
construction de nombreux collèges de proximité.  Ainsi, seront inaugurés 9 centres formant 6 600 apprenants/an
et est planifiée la construction de 18 nouveaux établissements  destinés à accueillir 13 000 apprenants supplémentaires par an.  Au niveau de l’enseignement supérieur, l’université de San  Pedro, la 8ème université du pays, a accueilli ses premiers  étudiants. Ils bénéficieront d’une formation supérieure dans  des filières stratégiques pour le pays, telles que l’Agriculture,  l’Agro-industrie, la logistique ou le tourisme.  Au titre du service civique enfin, le gouvernement a décidé  d’accélérer son action. Avec la construction du centre de  Bouaké, lancée en juillet, nous visons l’implantation d’au moins
un centre de Service Civique dans chacun des 14 Districts du  pays, avec un objectif simple : prendre en charge 14.000 jeunes  en rupture de ban par an. 

Aimé Kouassi 

Leg/ Le Premier ministre Patrick Achi a décliné les cinq axes prioritaires du gouvernement d’ici 2030.

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *