« Opération mains propres »/Mamadou Sangaré (DG) s’en va

« Opération mains propres »/Mamadou Sangaré (DG) s’en va
103 Vues

La vague de limogeage des Directeurs généraux des sociétés d’Etatest loin de connaître son épilogue. De sources, dignes de foi, plusieurs autres directeurs généraux et certains de leurs collaborateurs vont passer à la trappe de « l’opération mains propres », initiée par les autorités ivoiriennes.

Selon nos sources, après le débarquement de Lanciné Diaby(FER) et Euloge Soro-Kipeya(ANSUT), l’épée de damoclès planerait sur les  têtes d’autres  directeurs généraux dont celui  de la Société de développement des forêts(SODEFOR), le colonel Mamadou Sangaré. Pour rappel, avant les audits commandités, en 2020, au sein de sept (07) entreprises, notamment, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), la Société de Développement des Forêts (SODEFOR), la Poste de Côte d’Ivoire (PCI), la Société de Gestion du Grand Marché de Treichville (SGMT), la Société Nationale de Développement Informatique (SNDI), la Société des Transports Abidjanais (SOTRA), l’Agence de Gestion Foncière (AGEF), la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG) avait saisi en 2018, le parquet ivoirien de quinze dossiers portant sur des dizaines de milliards de F CFA. En juin 2021, un communiqué de l’Etat ivoirien a fait cas des soupçons de malversations, des Directeurs des structures telles que, la Nouvelle pharmacie de la santé publique (NPSP) (Pr Yapi Ange Désiré) l’Agence de Gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI) dont le DG était Ouattara Youssouf ; l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), Bilé Diéméléou et l’Agence de gestion foncière (AGEF), Coulibaly Lamine, avant que Lanciné Diaby du Fonds d’Entretien Routier (FER) ne soit limogé à son tour le jeudi 11 novembre 2021. À ce jour, seul, le directeur général de l’AGEF, Coulibaly Lamine, est en détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Quant aux autres, ils vaquent quotidiennement à leurs autres occupations sans être inquiétés. L’opinion s’interroge sur le  sort qui leur sera  réservé après avoir été débarqué pour malversations. Même si l’on évoque pour l’heure, des investigations préliminaires sur leur gouvernance, l’on attend plus des autorités, quant à la suite judiciaire à donner à ces audits des sociétés d’Etat. Cela reste désormais le grand défi que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara et son Premier Ministre, Patrick Achi, doivent désormais relever, car pour atteindre les objectifs de développement tant prôné par eux, la Bonne gouvernance reste une notion qui tient à cœur, les autorités ivoiriennes. En tout état de cause, le Premier ministre Patrick Achi a affirmé que « le processus est irréversible et ira jusqu’à son terme ».

EKB

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *