Akouedo/Tournoi de Maracana/Le MAFCA offre des vivres et non vivres aux veuves et nécessiteux…

Akouedo/Tournoi de Maracana/Le MAFCA offre des vivres et non vivres aux veuves et nécessiteux…
720 Vues

-Docteur Marc Arsène Boti(PCO) : « …Nous organisons ce tournoi pour venir en aide aux veuves de nos amis maracaniers décédés »

A l’instar des années précédentes,  le Maracana Footbal Club d’Akouédo(MAFCA)  a organisé le tournoi en hommage aux défunts maracaniers  de ladite localité le 6 novembre dernier à Akouedo. A cette occasion, nous avons rencontré le président du comité d’organisation, par ailleurs, ancien président,  Docteur Marc Arsène Boti qui a levé un coin de voile sur les raisons de l’organisation de cette cérémonie. Morceaux choisis.

« Le Maracana Football  Club d’Akouedo(MAFCA)  organise chaque année dans le mois de novembre, pendant la célébration de la Toussaint, un tournoi pour se remémorer  ses  amis  et frères  maracaniers décédés », indique d’entrée Dr Marc Arsène Boti. Avant de préciser : « au départ, c’était au niveau d’Akouedo  seulement.  Par la suite,  nous avons décidé que cela s’étende à tous les clubs de maracana ». Concernant l’aspect pratique de cette cérémonie dont l’objectif est de faire des dons aux veuves des maracaniers décédés, la PCO  souligne : «  On leur demande de nous donner la liste des défunts pour que nous puissions nous souvenir d’eux. Nous profitons pour montrer aux veuves que nous  sommes avec elles et leurs enfants. Nous distribuons des dons en vivres et non vivres. C’est le sens de notre manifestation chaque année  pendant  la Toussaint ». Se prononçant sur les motivations de la création de l’association, il précisera que c’est en 2005, pendant la crise qu’a connue la Côte d’Ivoire que l’idée de créer le MAFCA a germé dans l’esprit des uns et des autres. «  En 2005, pendant la crise, la majorité d’entre nous,  n’allait pas au travail. C’était l’oisiveté. Pour remédier à cela, nous avons décidé de mettre sur pied ce club pour nous retrouver  et  partager des moments de divertissement. Le premier secrétaire général s’appelait M Djako  qui est malheureusement décédé. Pendant le mois de novembre, nous nous sommes dit,  pourquoi, ne pas jouer pour honorer la mémoire de notre frère qui nous a quittés. Et surtout, profiter de l’occasion pour donner quelque chose à sa veuve et à ses enfants. Après, nous nous sommes dits qu’il fallait en dehors d’Akouedo étendre nos actions  à d’autres maracaniers », souligne-t-il.  Sur les raisons de la non affiliation à la FIMADA, Docteur Marc Arsène s’est voulu réaliste

« La première édition a eu lieu en 2006. Même si nous ne sommes pas encore affilié à la FIMADA, nous l’avons invitée en 2006 où  son président Bleu Charlemagne était présent. Nous  ne sommes pas encore affiliés à la FIMADA parce que nous n’avons pas encore un espace de jeu aux normes. Toutefois, nous comptons remédier à cela avec certains partenaires notamment la société PFO », dixit Dr Marc Arsène Boti.  Non sans préciser  qu’au début, l’objectif du tournoi c’était pour faire des dons aux veuves des maracaniers mais désormais il s’étend à tous les nécessiteux. Pour l’édition 2021 par exemple, le comité d’organisation a demandé  à la chefferie  du village d’Akouedo  de dresser une liste de personnes dans le besoin. La chefferie  a envoyé une liste de 10 personnes qui sont concernées par les dons. Il y’a également une jeune fille qui pour cause de la poliomyélite a des difficultés pour se déplacer. Un partenaire, en occurrence, la pharmacie « LA FELICITE » a offert une chaise roulante ; l’Unesco a été approchée pour qu’elle puisse désormais aller à l’école comme les filles de son âge. « Nous  faisons des dons en sacs de riz, de pâtes alimentaires et de savons », a-t-il conclu. Le célèbre groupe musical  « Niguisaff Cadence » a apporté la note de gaité à cette cérémonie qui a tenu toutes ses promesses.

BB

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *