USA-Face à l’Atlantic Council/Patrick Achi rassure sur les avancées économiques, politiques et sécuritaires

USA-Face à l’Atlantic Council/Patrick Achi rassure sur les avancées économiques, politiques et sécuritaires
324 Vues

-Le PM trace les sillons d’une nouvelle Côte d’Ivoire en développement

– Son adresse aux investisseurs américains

Le Premier ministre ivoirien, a participé à un panel de haut niveau hier jeudi 16 mars 2022, à Washington, dans la capitale américaine qui regroupait pour la circonstance, l’ancienne ministre française Rama YADE, aujourd’hui ambassadrice et directeur Afrique du Think Tank, ATLANTIC COUNCIL, le correspondant de Jeune Afrique aux nations unis, Julian PECQUET, le responsable aux USA du géant pétrolier Italien ENI, Marco MARGHERI, la fondatrice et PDG de BIRIMIAN Holding, l’ivoirienne Lauren KOUASSI-OLSSON et Jesse CORRADI, directeur général du bureau Afrique de DFC, une branche de USAID pour les crédits au développement. Saisissant l’opportunité de cette tribune, le chef du gouvernement ivoirien a non seulement rassuré sur les avancées économiques, politiques et sécuritaires mais aussi, tracé les sillons d’une nouvelle Côte d’Ivoire en développement.

Ce panel qui avait pour thème, la présentation de la vision 2030 de la Côte d’Ivoire, vaste stratégie de développement qui vise à améliorer l’environnement des affaires, à renforcer le rôle du secteur privé et à favoriser la création d’emplois, a permis à Patrick ACHI de détailler le nouveau programme de développement initié par le Président Alassane Ouattara et mis en œuvre par le gouvernement avec pour ambition, de transformer durablement la Côte d’Ivoire, rapporte une note d’information de la primature ivoirienne. Soulignons que le Centre Atlantic Council fournit une plate-forme aux dirigeants africains pour accéder aux parties prenantes américaines et transmettre des messages politiques au public américain (diplomates ; membres du Congrès de haut niveau ; cadres dirigeants de grandes entreprises ; hauts fonctionnaires représentant le MCC, Prosper Africa, la Development Finance Corporation, USAID, le Département du Trésor et la Chambre de commerce ; les fonctionnaires alliés des ambassades ; et bien d’autres). Les principaux dirigeants africains, des chefs d’État tels que le président angolais João Lourenço, le président rwandais Paul Kagame, le président sénégalais Macky Sall, le président ghanéen Akufo-Addo, aux présidents d’organisations de développement tels que le Dr Adesina, le Dr Oramah, Admassu Tadesse et S. Ekue, accordent une place de choix aux événements du Conseil de l’Atlantique dans leur agenda de Washington bien à l’avance, considérant la plate-forme comme un complément crucial aux réunions officielles et aux affaires entreprises à Washington. Aussi, saisissant, l’opportunité de cette tribune,  le Premier ministre Patrick Achi, a profité pour exposer une fois de plus, les potentialités économiques, sociaux, humains, démocratiques et sécuritaires de la Côte d’Ivoire, leader économique de la sous-région UEMOA. Répondant aux diverses questions du panel, il a insisté sur les points essentiels qui selon lui, déterminent tous les autres points, à savoir la stabilité politique, la sécurité et la prédominance du secteur privé dans le développement durable d’une économie. Prenant l’exemple ivoirien, le premier ministre a vanté la stabilité politique du pays caractérisé aujourd’hui, par le succès du dialogue politique qui a abouti à la signature unanime des conclusions de ce dialogue, il y a quelques semaines par l’ensemble des partis politiques du pays pour faire de la paix, de la cohésion nationale, un acquis inaliénable. Cette stabilité politique permet aujourd’hui, au pays, de se projeter et de se concentrer sur le développement en mettant en place les outils nécessaires pour bâtir une économie prospère et durable, en luttant efficacement contre la corruption, en faisant de la bonne gouvernance un credo, en créant un cadre aseptisé et propice au développement du secteur privé, moteur et poumon d’une économie durable, saine et résiliente, face aux chocs mondiaux.En effet, pour le Premier ministre Patrick Achi, le programme « Côte d’Ivoire 2030 » est conçu autour de cet objectif et de ce credo. Faire du secteur privé le principal axe de développement, d’investissement de l’économie ivoirienne, à la place de l’État dont les ressources ne seront jamais suffisantes pour maintenir une croissance durable et saine. Il a expliqué que la Côte d’Ivoire s’est engagée dans cette voie pour accélérer son développement parce qu’aujourd’hui, les bases économiques sont saines, les finances publiques sont bien gérées ainsi que les agrégats macro-économiques. Le secteur privé ivoirien va bâtir la Côte d’Ivoire de demain sur la base saine d’une économie reposant aujourd’hui, sur un socle solide, grâce aux efforts consentis ces 10 dernières années par une population acharnée, travailleuse et solidaire, sous la maestria du Président Alassane Ouattara, a-t-il rassuré. Concluant son intervention, Patrick Achi a invité les investisseurs américains à venir en Côte d’Ivoire, pour contribuer au développement du pays. Pour rassurer les investisseurs, il a affiché sa disponibilité à  les accueillir et les orienter vers les secteurs porteurs ; « venez, dérangez-moi, appelez-moi, parce que c’est ce que je veux. Mon gouvernement et moi ; sommes disponibles et sommes à votre service » a-t-il conclu. 

Eugène Kanga B

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *