Lancement du Service civique national et du volontariat/ Mamadou Touré :« L’Etat se mobilise pour vous, en retour qu’est-ce que vous faîtes- … » ?

Lancement du Service civique national et du volontariat/ Mamadou Touré :« L’Etat se mobilise pour vous, en retour qu’est-ce que  vous faîtes- … » ?
26 Vues

Hier 21 juin 2022, lors du lancement du Service civique national et du volontariat national, patronné par le Premier ministre, Patrick Achi, le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, a présenté les trois programmes du projet et invité les jeunes à s’approprier, les bonnes valeurs.

En entonnant l’Abidjanaise et en écoutant le sens de ses mots, les membres de plus de 800 structures de jeunesse présents à la salle François Lougah du Palais de la culture à Treichville, ont commencé à s’imprégner des réalités de la nouvelle ère calquée sur le civisme qu’entreprend le Gouvernement. Leur prise de conscience a été marquée par une interrogation faite à leur endroit par le ministre Mamadou Touré. « L’Etat se mobilise pour vous prendre en charge pour votre éducation. L’Etat se mobilise pour votre encadrement. L’Etat mobilise des ressources pour vous permettre d’exercer, mais en retour qu’est-ce que vous faîtes pour votre Gouvernement, pour votre État, pour votre communauté ? »,  a-t-il questionné. En effet pour le lancement du Service civique national et du volontariat national, les signes d’un changement radical de comportement ont été soumis à l’appréciation de la jeunesse. Cinq interventions, dont celle du ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, du président du Conseil national de la jeunesse de Côte d’Ivoire, du représentant du maire de Treichville, du directeur général de l’Institut polytechnique Houphouët-Boigny (Inphb) de Yamoussoukro et du directeur général du Service civique national, appuyées par des films, ont permis aux jeunes de saisir le contenu du message lancé à leur égard, en vue de leur faire prendre la pleine  mesure de la situation.

Les 3 programmes essentiels

Dans son intervention, le ministre Mamadou Touré a fait remarquer que la Côte d’Ivoire s’est dotée du dispositif du service civique depuis de nombreuses années. Aussi, la nouvelle donne mise en place pour donner de la consistance au service civique se décline en trois programmes essentiels. Le premier est le programme Scap, qui permet d’accueillir les jeunes en grandes difficultés, en  rupture sociale et qui ont besoin de resocialisation. Les pensionnaires des centres requis suivront une formation de type militaire pendant deux mois, avec une visée d’insertion, quatre mois d’apprentissage à un métier, six mois de stage et leur insertion dans la société. Le deuxième programme est le Service national jeunes. Il vient compléter le dispositif à travers une éducation au civisme dès l’école qui est la base. La phase pilote de ce programme commence en septembre 2022, avec 42 établissements scolaires répertoriés sur l’ensemble du territoire, avec l’appui du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Elle concerne les enfants de 14 à 17 ans. L’objectif est de ne plus enregistrer d’actes d’incivisme qui règnent à l’école et qui ont occasionné plusieurs gestes de désobéissance envers le corps enseignant et la société entière. Le contenu est la prise en charge des jeunes à travers un parcours citoyen. Ils vont être éduqués au service civique pendant deux semaines, avec un minimum d’encadrement à la discipline. Pour permettre la détente, les responsables du programme ont voulu que ce soient les pensionnaires qui choisissent la période dans laquelle ils voudront faire ce service. Ils seront ensuite mis dans un programme d’actions communautaires. La phase pilote de ce programme a été faite à Yamoussoukro. Le programme en lui-même,  permettra d’accueillir 5 00 jeunes venus de tout le territoire national, choisis en lien avec les collectivités territoriales. Ceux qui seront choisis chaque année, seront regroupés sur un site avec un encadrement militaire de formation à la discipline et surtout l’initiation à un certain nombre de métiers. Le troisième programme est le volontariat et le bénévolat. Mamadou Touré a expliqué que l’exemple rwandais pouvait servir d’école ici. En effet, dans ce pays qu’il a visité, il a vu les habitants d’une nation mobilisés une fois par mois autour d’actions communautaires pour leur pays. « Le contexte l’exige, car aujourd’hui nous avons des éboulements à Abidjan. Avec la saison des pluies, nous nous devons d’être solidaires », a-t-il fait remarquer. Pour clore la cérémonie, Mamadou Touré a remercié le chef de l’Etat, l’inspirateur de cette politique de civisme, le Premier ministre Patrick Achi pour son soutien, ainsi que les partenaires au projet.

Clément Koffi

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *