Réduction des disparités régionales/ Voici le programme qui va impacter les projets de développement local

Réduction des disparités régionales/  Voici le programme qui va impacter les projets de développement local
21 Vues

Le Programme d’appui à la planification territoriale (PAPT) initié par le ministère du Plan et du développement depuis 2021, à travers la direction générale de l’aménagement du territoire, du développement régional et local (DGATDRL), est une nouvelle initiative qui vise à contribuer à une maximisation de l’impact des projets de développement réalisés au niveau régional et local. Ce, en vue d’améliorer les conditions de vie des populations. Dans son ambition de développement harmonieux de la Côte d’Ivoire, de réduction des disparités régionales et locales de façon significative, et sa volonté d’accompagner les collectivités dans le domaine de la planification, le gouvernement s’est doté du Programme d’appui à la planification territoriale. Le PAPT se veut une réponse efficace aux défis que sont l’inadéquation de l’organisation spatiale, l’aggravation des inégalités de revenus d’une région à une autre, l’indisponibilité d’informations fiables, le déficit des capacités en matière de planification au niveau des services déconcentrés, la faible coordination des actions de développement régional et local, et le phénomène d’urbanisation galopante, etc. Le Programme envisage de renforcer la planification spatiale, régionale et locale pour pallier l’insuffisance des instruments de pilotage du développement. Spécifiquement, il doit renforcer le dispositif de pilotage des actions de développement au niveau local et régional, faciliter la maitrise parfaite et la pratique du processus de planification du développement par les acteurs locaux, et appuyer la production et la diffusion de l’information régulière sur les territoires infranationaux. Le ministère du Plan et du développement s’engage véritablement à accompagner les collectivités en les mettant au cœur de sa stratégie de développement, ainsi qu’en les dotant d’efficaces et dynamiques outils soutenus par une approche plus renforcée. Ces objectifs spécifiques ont été fixés en composantes dans la mise en œuvre du programme. La première composante d’intervention du programme concerne évidemment le cadre de pilotage des actions de développement régional et local, il s’agit d’asseoir les fondements du dispositif de gestion de l’action publique au niveau infranational en ciblant l’émergence d’un cadre de collaboration au niveau territorial pour planifier, mettre en œuvre, suivre et évaluer les actions de développement local. La deuxième composante liée à la promotion de la planification territoriale vise à renforcer cette fonction à travers la généralisation des outils de planification du développement régional et local (SRADT/PDL), en assurant leur cohérence avec les documents nationaux de référence et leur intégration mutuelle. La troisième composante regroupe les interventions liées à l’information sur la dynamique territoriale en recherchant l’adéquation entre l’offre et la demande d’information, ainsi que l’édification d’un système de collecte régulière, de validation et d’échanges de données sur les territoires. Il inclut les activités orientées vers la société civile en vue de lui permettre de jouer pleinement son rôle d’acteur de développement au niveau régional et local. D’un coût total de 5 milliards 700 millions de FCFA sur une période de cinq ans, le PAPT est autour de 20% de réalisation avec des activités réalisées en 2021, notamment la conception de la plateforme d’apprentissage en ligne pour le renforcement des capacités en matière de planification territoriale, l’assistance technique à l’élaboration des schémas régionaux d’aménagement et de développement du territoire (SRADT) du Bélier, du Cavally et du Gontougo, l’assistance technique à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans communaux de développement, l’assistance technique à l’élaboration et à la mise en œuvre des plans de développement de village et l’élaboration des modules de la mallette pédagogique et le renforcement des capacités des 31 directeurs de développement et de planification (DDP) des conseils régionaux en matière d’aménagement du territoire et de planification du développement. A terme, le Programme devra atteindre les résultats d’équilibre et multipolaires du développement régional, la disparition des déséquilibres entre les régions, les villes et les campagnes, le renforcement du cadre de gouvernance territoriale surtout en ce qui concerne le renforcement du cadre d’efficience et d’efficacité dans la gestion des collectivités. 

Rodrigue Konan

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *