Infrastructures routières-En visite sur le site du PABC/Patrick Achi rêve de voir Abidjan parmi les plus belles villes du continent

Infrastructures routières-En visite sur le site du PABC/Patrick Achi rêve de voir Abidjan parmi les plus belles villes du continent
22 Vues

Le Premier ministre Patrick Achi a visité, hier  plusieurs chantiers à  Abidjan et à  Grand Bassam.
 Le Premier ministre Patrick Achi, s’est enquis hier  jeudi 28 juillet 2022, des travaux d’avancement des projets relatifs à l’aménagement de la baie de Cocody (PABC) où les instructions ont été  données,  pour que, « ces projets se fassent dans la séquence prévue pour’ au moment où ce chantier va être livré,  on n’ait  pas un des projets qui soit en retard et qui fasse qu’on ne puisse pas exploiter l’ensemble ». Patrick Achi avec les ministres concernés, notamment celui de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou, du Tourisme, Siandou Fofana, de la Construction, du Logement et de l’urbanisme, Bruno Koné, a démarré sa visite à l’embouchure de Grand-Bassam pour ensuite se rendre au carrefour de l’Indénié où des travaux d’aménagement sont en cours. « Ce qu’on a donné comme instruction, c’est que les projets doivent être séquencés. A partir du moment où l’objectif,  c’est de rendre l’eau bleue, de le rendre propre, inodore, il faut traiter un certain nombre de sujets. Le premier sujet, c’est celui de l’embouchure parce qu’à partir du moment où on l’ouvre, l’eau du fleuve part dans la mer, mais également l’eau de mer rentre dans la lagune et ce mélange-là, permet de nettoyer l’eau de la lagune », a-t-il indiqué. Pour le Premier ministre, la seconde étape qui se fait en amont, c’est de retenir tous les déchets solides, le sable charriés depuis Abobo, Williamsville, pour nettoyer l’eau afin que l’eau qui arrive ne puisse pas polluer celle qui sera devenue propre. « Donc,  il y a des bassins écrêteur, il y a des stations de traitement qui doivent être faits », a-t-il indiqué. Des projets de réflexion et des études sont en cours pour l’aménagement de ce site. « Normalement, l’infrastructure de base devra être achevée d’ici la fin de l’année et les développeurs, vont venir aménager ces zones là pour leur donner la beauté qu’on attend tous d’elle. Cela va se faire donc à partir du mois de janvier, et on espère qu’assez rapidement, ça sera certainement l’un des lieux touristiques les plus visités du pays », a-t-il exprimé. Pour Patrick Achi, le chantier dit de la baie, va être certainement l’un des lieux les plus mythiques de la ville d’Abidjan lorsqu’il sera achevé. Il a expliqué que ce chantier comprend un certain nombre de composantes, notamment l’embouchure de Grand-Bassam qui est censée offrir une passerelle au fleuve de la Comoé qui vient pour se jeter dans la mer. Poursuivant, le Premier ministre a relevé un troisième problème. Il a expliqué que le règlement du problème de l’embouteillage devait également prendre en compte, tous les usagers en provenance du Plateau et qui ne pouvaient pas passer le boulevard lagunaire, la voie descendante, retournant vers Treichville. « Tout le monde était obligé de passer par l’Indénié avant de partir à Cocody. Il fallait donner l’opportunité à tous ceux qui viennent du Plateau et qui vont à Cocody, de ne pas passer par l’Indénié. Voilà donc le pont qui descend de la Cathédrale, qui est un pont majestueux, à haubans qui va donc traverser toute la lagune et atterrir au niveau de l’amorce, pour aller vers Saint Jean à la hauteur du lycée classique. A partir de ce moment-là, on règle véritablement des problèmes de trafic », s’est félicité le chef du gouvernement.

La construction du pont de Cocody évolue


Il a expliqué que, plutôt que de faire un pont normal, le président Alassane Ouattara a souhaité qu’on fasse un pont à haubans au profit de la baie de Cocody qui selon, lui, est « un lieu qui est mythique, une baie naturelle d’une beauté sublime ». A côté de ce pont à haubans, a-t-il ajouté, il est prévu une zone pour une Marina où l’on pourra avoir des bateaux, des loisirs, des jeux mais également, une superficie réservée à des restaurants, des cafés, des magasins parmi les plus prestigieux. « Vous pourriez quitter l’aéroport d’Abidjan, si vous avez quelques heures, prendre un bateau, venir directement ici, descendre de votre bateau dans un restaurant, manger, remonter sur votre bateau et retourner à l’aéroport et allez où vous voulez. Ça va être l’un des lieux les plus magique et les plus mythiques de la ville d’Abidjan », a assuré Patrick Achi qui se félicite de la vision du chef de l’Etat.

Aimé  Kouassi

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *