Conseil des ministres hier-Enseignement supérieur/Le gouvernement prend plusieurs mesures pour son amélioration

Conseil des ministres hier-Enseignement supérieur/Le gouvernement prend plusieurs mesures  pour son   amélioration
32 Vues

5000millions décaissés pour les étudiants démunis

Au cours dudit conseil des ministres, le gouvernement a également admis, la transformation de certains établissements publics à caractère administratif du secteur de la santé, en établissement publics hospitaliers nationaux spécialisés. Il s’agit du Centre national de transfusion sanguine de Côte d’Ivoire (CNTS), du Centre national de prévention et de traitement d’insuffisance rénale (CNPTIR), de l’Institut Raoul Follereau de Côte d’Ivoire (IRFCI), de l’Institut national de santé publique (INSP), de l’Institut national d’hygiène publique (INHP), de l’Institut de cardiologie d’Abidjan (ICA), du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO) et du Laboratoire national de santé publique (LNSP). « L’objectif de cette réforme qui donne un nouveau statut juridique et une autonomie de gestion à ces centres, leur confère désormais une gestion de type privé et un nouveau mode de gouvernance. Ce mode de gouvernance créé en plus des directions, un conseil d’orientation et de gestion comprenant outre le ministère technique, les collectivités territoriales, les usagers et la société civile dans le but d’améliorer la prise en charge médicale de la population », a expliqué le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly. Le gouvernement a également adopté un décret portant attribution, organisation et fonctionnement de l’Institut de médecine nucléaire d’Abidjan (IMENA), a ajouté le ministre. « Ces neuf décrets adoptés en application de la loi, portant réforme hospitalière et du décret relatif aux attributions, organisations et fonctionnements des établissements publics nationaux confèrent le statut d’établissement public national spécial,  spécialisé à chacun des centres spécialisés de santé publique », a-t-il conclu.

EKB

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *