Région du Poro-Révision de la liste électorale/Sangafowa Coulibaly engage les ‘’sous-préfets’’ locaux du RHDP

Région du Poro-Révision de la liste électorale/Sangafowa Coulibaly engage les ‘’sous-préfets’’ locaux du RHDP
20 Vues

La Commission électorale indépendante (Cei) a annoncé, il y a quelques semaines, la révision de la liste électorale de la période du 19 novembre au 10 décembre 2022 pour les Ivoiriens résidents sur le territoire national, et du 10 décembre au 26 décembre 2022 pour les ivoiriens de la diaspora.

Depuis cette annonce, c’est désormais la veillée d’arme dans les états-majors des partis politiques et de tous ceux qui rêvent de briguer la magistrature des différentes régions et communes de la Côte d’Ivoire. Car, la machine de l’organisation des élections locales, notamment les municipales et les régionales sera lancée avec cette opération de toilettage et de mise à jour du fichier électoral pour prendre en compte les changements dans le corps électoral et les nouveaux majeurs. C’est dans cette optique que le superviseur général de la région du Poro de cette opération pour le compte du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), le ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly a rencontré tous les animateurs locaux de la base du parti logé à la rue Lepic. L’objectif visé est de sensibiliser les uns et les autres sur cette importante opération : « quand les élus, les secrétaires départementaux et tous ceux qui animent le parti et qui sont proches des militants, sont informés et bien informés, c’est la réussite de l’opération »,a-t-il confié. Pour une meilleure compréhension du processus, le ministre-membre du Directoire du Rhdp a eu trois heures d’horloge d’échanges avec ses hôtes du jour, le samedi 19 novembre,  à sa résidence de Korhogo. Sangafowa Coulibaly a expliqué les enjeux de l’opération de révision de la liste électorale. « C’est une opération importante pour chacun d’entre nous en tant que citoyen et militant (..) C’est bien souvent de se plaindre mais, c’est encore mieux quand on a la possibilité de faire élire des gens qui répondent à nos aspirations (…) Si les jeunes ivoiriens avaient une claire conscience du pouvoir qu’ils ont en main, ils ne prendraient pas tant de mal et d’énergie pour animer les réseaux sociaux. Il suffit simplement qu’ils s’inscrivent sur la liste électorale pour prendre leur destin en main », a-t-il d’entrée. Et d’ajouter à l’endroit de ses invités : « chaque fois, et c’est d’ailleurs,  le rôle de la supervision, que nous en aurons l’occasion, nous allons vous appuyer dans la sensibilisation sur le terrain y compris avec des moyens conséquents en vue de mobiliser nos militants et les populations à aller s’inscrire massivement sur la liste électorale, et singulièrement les nouveaux majeurs d’aujourd’hui et ceux de 2012 »,a souligné le député de la circonscription électorale de Korhogo commune. C’est pourquoi, l’émissaire du parti d’obédience et d’inspiration houphouétiste a mis en mission les élus et les secrétaires des départements politiques du Rhdp de la région du Poro afin de quadriller le terrain, à pratiquer la technique du ‘’corps à corps’’, de la proximité, du porte-à-porte en vue de ratisser large et inscrire ainsi,  le Poro parmi les régions qui auront le plus fort taux d’inscription sur la liste électorale « Il s’agit aussi de nous assurer que conformément aux directives de notre parti, les différents départements politiques se sont bien organisés pour atteindre les objectifs fixés par le Rhdp (..) Le dernier recensement général de la population indique 30 millions d’habitants en Côte d’Ivoire. Logiquement, il devrait avoir une population électorale de 12 millions de personnes au lieu de 7,5 millions à ce jour (..)Si vous enlevez de cette liste, les personnes décédées, nous allons trouver autour de 5 millions d’inscrits (…) »

Pour clore, le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie a informé l’assistance que pour éviter des élections contestables, sujettes à critiques et à conflits dues à une liste électorale non fiable, il est nécessaire que  les acteurs politiques, les candidats ou éventuels candidats et autres partenaires de la Cei s’approprient l’opération pour une meilleure adhésion massive des populations.

 Bakary Koutchanwa, Correspondant régional

Eugene KANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *