Le chef de l’État échange avec le PDG du Groupe ENI

Le chef de l’État échange avec le PDG du Groupe ENI
331 Vues

Le président de la République, Alassane Ouattara, a échangé ce jeudi 07 mars 2024, au Palais de la Présidence de la République, avec Claudio Descalzi, Président Directeur Général (PDG) du Groupe ENI, une société pétrolière d’origine italienne spécialisée dans le domaine de l’exploration et de la production.

Le chef de l’État a exprimé sa joie d’accueillir à nouveau M. Claudio Descalzi, dont le Groupe ENI a découvert, il y a environ trois ans, aux larges des côtes ivoiriennes, le gisement « Baleine », le plus grand champ pétrolier et gazier jamais découvert en Côte d’Ivoire, et qui permettra à notre pays de monter en puissance dans la production du pétrole et du Gaz.

Il a salué la qualité des relations entre notre pays et le Groupe ENI, et au-delà, entre la Côte d’Ivoire et l’Italie. A cet égard, il rappelé la visite officielle qu’il a effectuée en Italie en septembre 2022, au cours de laquelle, il a pu rencontrer et échanger avec le chef de l’État italien, Sergio Mattarella et Sa Sainteté le Pape François. Dans ce cadre, il a annoncé la prochaine visite d’État, début avril 2024, du président de la République d’Italie en Côte d’Ivoire. Toute chose qui témoigne, selon lui, des liens étroits entre les deux pays.

Le Président Directeur Général du Groupe ENI, Claudio Descalzi, pour sa part, a indiqué être porteur d’une bonne et très importante nouvelle, à savoir la découverte d’un nouveau gisement de pétrole et de gaz, associés et légers, d’une teneur se situant entre 1 et 1,5 milliards de barils, avec une probabilité d’augmentation de ce potentiel.

M. Claudio Descalzi a souligné que son équipe et lui-même éprouvent du plaisir à travailler en Côte d’Ivoire, un pays dans lequel la sécurité et les conditions de travail sont garanties, et où l’on peut investir sans crainte.

Il a révélé que le nouveau champ découvert va nécessiter un engagement financier se situant en 5 et 6 milliards de dollars US, comparativement au gisement « Baleine » qui a nécessité un investissement d’environ 9 milliards de dollars US.

Pour terminer, le PDG de ENI a précisé que les perspectives, pour notre pays, dans ce secteur, sont intéressantes, d’autant que sa société dispose aujourd’hui de la technicité, de la « clé géologique », qui lui permet d’aller encore plus loin dans la recherche et l’exploration. Il a ajouté que, tout comme pour le gisement « Baleine », l’exploitation du nouveau champ pétrolier et gazier se fera en tenant compte des normes environnementales, mais également de la dimension sociale de leurs activités, notamment dans les domaines de la formation, de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de la préservation de la forêt.

Le Premier Ministre, Robert Mambé Beugré, le Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, Fidèle Sarassoro, le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Énergie, Mamadou Sangafowa Coulibaly et la Secrétaire Générale de la Présidence de la République, Masséré Touré- Koné, ont pris part à la rencontre.

LK avec Présidence

L K

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *